HISTOIRE

Situé sur les coteaux, au-dessus de la vallée de la Saône, il y aurait eu à l'origine une tour de guet ( XVIème siècle - maintenant dans l'aile nord de la maison).

Au cours du XVIIIème siècle, on pense que ce furent les Nicolau seigneurs de Montribloud qui construisirent un pavillon de chasse.

Au début du XIXème siècle, Madame Barthélémy Ferrus de Plantigny, née Anne-Françoise de Montribloud, une jeune veuve de la Révolution, voulut donner un style Directoire, plus classique et plus parisien, à sa maison de campagne. Le hall d'entrée possèdait une peinture panoramique sur papier, attribuée à Joseph Dufour (1754-1827), représentant les villes de Bordeaux, Antibes et Bayonne.

La plus jeune fille de Madame de Plantigny, Elisa, épousa en 1811 Henri de Romanet, marquis de Lestrange. Depuis la propriété prit le nom de Lestrange ou l'Hestrange.

En 1889, leur fils aîné Théodore* vendit le domaine à un homme d'affaires de Lyon, Monsieur Louis Félix Billard. Ce dernier fabriquait des chaussures à Alexandrie. C'est au cours d'un de ses voyages en Égypte qu'il rapporta les deux sphinx qui se trouvent sur la terrasse aujourd'hui.

Dans le parc, la statue représentant une bacchante aurait les traits de Caroline, la dernière marquise à avoir résidé au château.

Durant le XXème siècle, le domaine changea plusieurs fois de mains. Justin Godart, député sénateur du Rhône et maire de Lyon, loua la maison durant plusieurs étés. En Avril 2000, Laurent Metge-Toppin, oenologue, courtier en vins à Londres, et petit neveu (au 17ème degré) de Théodore de Lestrange, racheta avec son épouse Blandine le domaine.

Ensemble ils ont entièrement rénovés la maison de maître, menant avec passion ce projet imposant. La propriété et ses jardins ont étés conçus pour refléter l’harmonie et la singularité recherchés dans le vin, tout en restant fidèle à la tradition.



*Théodore et Caroline de Romanet de Lestrange étaient les arrières-grands-parents d'Antoine de Saint-Exupéry, aviateur et écrivain.

 

PAPIER PEINT JOSEPH

DUFOUR 1954-1827

La série: «Les Ports de France»